Rapport du Groupe de travail n°3

Le consommateur, le numérique et l’énergie : C’est moi qui décide !

Télécharger le rapport du GT3

C’est la trilogie de la prochaine décennie. Alors que les systèmes énergétiques évoluent vers une plus grande décentralisation, rendue possible, entre autres, par les technologies de rupture, la transformation numérique change complètement la donne pour le consommateur.

Grâce au numérique, le consommateur acquiert le pouvoir d’agir sur sa consommation énergétique et de s’engager pleinement dans la transition énergétique.

  • Il peut choisir librement son fournisseur et son type d’offre, par exemple 100 % ENR, en quelques clics. Il peut bénéficier de services de confort simples d’accès (factures, justificatifs de domicile, rendez-vous, conseils, etc.) grâce à des applications sur ordinateur ou téléphone portable.
  • Il peut, ou pourra, grâce aux compteurs communicants, disposer d’une information précise et fiable sur sa consommation.
  • S’il souhaite que ses données soient communiquées à son fournisseur ou à un acteur tiers, il pourra bénéficier d’offres innovantes pour mieux consommer et optimiser sa facture.
  • Il dispose d’offres de domotique de plus en plus performantes, améliorant son confort, l’aidant à optimiser sa facture et à réaliser des économies d’énergie.
  • Il dispose d’offres d’effacement lui permettant d’aider le système électrique lors des périodes de pointe, sans intervenir personnellement.
  • Il peut aussi devenir, le cas échéant, autoconsommateur à titre individuel, en s’équipant d’un système de stockage pour faire coïncider au maximum sa consommation et sa production, et réduire encore son empreinte sur le système électrique.
  • Il peut participer à une opération d’autoconsommation collective, qui poursuit les mêmes objectifs à une échelle plus large.
  • Il peut s’équiper d’un véhicule électrique. Dans un futur proche, il disposera d’applications simples et conviviales l’incitant à aider le système électrique en modulant la recharge de son véhicule, voire en utilisant sa batterie pour aider le réseau.
  • Il peut financer un projet de production d’énergie renouvelable grâce aux plateformes de financement participatif.
  • Il peut participer à une plateforme « peer to peer » lui permettant par exemple de vendre ses surplus s’il est autoproducteur ou de choisir de se fournir auprès de tel ou tel producteur local d’énergie renouvelable.

Des opportunités similaires existent pour le consommateur de gaz.

Pour accélérer cette révolution, l’enjeu majeur des acteurs du secteur est d’obtenir le consentement éclairé du consommateur et son engagement. Une frange importante des citoyens se sent directement concernée par les conséquences du changement climatique.

Tout l’enjeu, pour les acteurs du secteur, sera de déployer des solutions intelligentes et intuitives, qui lèvent les obstacles psychologiques face aux changements qui s’annoncent.